LES GLUCIDES : MAUVAIS POUR NOS COMPAGNONS ?
06
Jui

LES GLUCIDES : MAUVAIS POUR NOS COMPAGNONS ?

La question est sensible et l’on entend tout et n’importe quoi à ce sujet. C’est pour éclaircir le vrai du faux que nous avons contacté Magali Hilaire, Responsable régional communication scientifique chez Royal Canin France.

Bonjour Magali, les glucides ont-ils un intérêt nutritionnel pour le chien et le chat ?

Il faut tout d’abord distinguer les glucides simples, couramment appelés sucres (absents dans les croquettes), des glucides complexes (amidon et fibres). Ces dernières ont des propriétés nutritionnelles intéressantes pour le chat et le chien.

L’amidon permet par exemple d’économiser les protéines pour d’autres fonctions plus nobles.

Les fibres quant à elles jouent un rôle indispensable au bon fonctionnement digestif.

Du coup, donner des glucides à des carnivores n’est pas une utopie ?

Non car en apportant des glucides dans l’alimentation du chat ou du chien, on fournit directement une source efficace d’énergie à l’organisme et on lui permet ainsi d’économiser les protéines.

Mais les chats et les chiens ne digèrent pas bien l’amidon !?

Depuis le début de la domestication, les chiens ont subi plusieurs modifications morphologiques. Cette domestication s’est donc bien accompagnée de la capacité à digérer l’amidon, un des principaux composants de l’alimentation humaine.

Quant aux chats, leurs restes trouvés en Chine et datés d’il y a 5000 ans attestent que ces félins consommaient déjà de l’amidon à travers les céréales (millet) qu’ils mangeaient.

Si bien qu’aujourd’hui, la digestion de l’amidon chez le chien comme chez le chat est extrêmement performante (supérieure à 97%) sous réserve que l’amidon soit suffisamment cuit.

D’ailleurs, si l’amidon n’était pas digéré, on le retrouverait dans les selles des chats et des chiens.

Mais les glucides ne sont-elles pas une cause d’obésité chez le chien et le chat ?

Une des premières causes d’obésité (avec la stérilisation et la sédentarité) est la consommation d’aliments trop énergétiques par rapport au mode de vie mais ce sont en fait les lipides (les graisses) qui ont le plus fort impact sur l’apport énergétique de la ration.

En conclusion, les glucides sont utiles pour le chien et le chat mais ils doivent être utilisés en quantité adaptée et bien cuits (qualité du process de fabrication).

Une alimentation de qualité doit contenir tous les nutriments dont l’animal a besoin à toutes les étapes de sa vie et en fonction de ses sensibilités propres. Les glucides font partie de ses nutriments indispensables.